Nos 10 actions prioritaires

Nous nous engageons à mettre œuvre les actions prioritaires suivantes dès le lendemain de notre élection :

  

1. Lancer un audit financier pour faire le point sur la situation de la ville et de ses organismes satellites.

 

2. Voter un budget rectificatif pour engager les premières mesures d’économies et de baisse de dépenses, tout en nous engageant à ne pas augmenter les taux d’imposition communaux existants et à mettre en place un « budget participatif » destiné à permettre aux Fléchoises et aux Fléchois de décider de l'utilisation de 5% du budget d'investissement entre 2020 et 2026

 

3. Créer des « bourses entreprendre » pour favoriser la création d’entreprises et de nouveaux emplois

 

4. Demander le classement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois en ZRR (zone de revitalisation rurale) afin de favoriser le développement local et l’emploi, les nouvelles entreprises bénéficiant d’exonérations fiscales sous conditions d’embauches grâce ce dispositif

 

5. Renforcer la présence de la police municipale sur la voie publique, pour mieux assurer la sécurité et la tranquillité des Fléchois, en doublant ses effectifs, qui passeront de 4 à 8, et en ouvrant un poste de police municipale en centre-ville

6. Mettre en place un plan d’urgence « rénovation de la voirie et amélioration de la propreté », pour que La Flèche redevienne une ville propre, avec la création d’une « Brigade verte » qui exercera une veille environnementale et interviendra rapidement pour remettre en ordre l’espace urbain

 

7. Mettre en place un plan de rénovation des installations d’éclairage public, afin d’améliorer le sentiment de sécurité, notamment dans les quartiers insuffisamment éclairés, et de réduire la consommation d’électricité par le déploiement de la technologie LED sur les 80% d’installations non-équipées à ce jour.

8. Responsabiliser les citoyens et les élus, en établissant dans le domaine social un principe de droits et de devoirs et en faisant signer aux élus une charte éthique prévoyant notamment que leurs indemnités seront conditionnées à une présence effective aux réunions du conseil municipal et des commissions.

 

9. Réunir l’ensemble des acteurs associatifs pour fixer avec eux des règles de fonctionnement et d’accompagnement claires, par la signature notamment de contrats d’objectifs.

 

10. Encourager la démocratie directe par le biais de consultations régulières de la population sur les sujets importants pour l’avenir de la ville, du rétablissement du « conseil des sages » et de la création d’un réseau de délégués de quartier, qui seront les interlocuteurs entre les habitants de leur quartier et l’administration municipale.