NOTRE PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE

Engagement N°2 : Urbanisme et cadre de vie, pour une ville ambitieuse, accueillante et agréable à vivre

- Mettre en place un plan d’urgence « rénovation de la voirie et amélioration de la propreté », avec notamment des travaux prioritaires d’entretien de la voirie et des trottoirs, de nettoyage/balayage et d’amélioration de la sécurité et de l’accessibilité, s’agissant par exemple de l’absence de marquage au sol du dénivelé autour de la place Henri IV, le tout en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays Fléchois (cf. Nos dix actions prioritaires).

 

- Renforcer la participation des habitants dans les projets urbains, conformément à notre engagement de renforcer la proximité avec la population et la consultation du public. Ainsi, tout projet de construction hors ZAC fera l’objet d’un premier débat d’orientation avec les habitants à partir d’une présentation des intentions d’aménagement de la municipalité, puis d’une concertation en ateliers tout au long de la réalisation du projet.

 

Pour les projets en ZAC, nous créerons, dès le début du mandat, une instance permanente de concertation, incluant des habitants et leurs associations : elle sera représentée au comité de pilotage et permettra ainsi aux habitants de participer à la conduite du projet.

 

- Poursuivre et concevoir les évolutions des projets structurants et l’urbanisme du territoire communal, dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, tenant lieu de Programme Local de l’Habitat, et dans le respect des règles établies par le SCOT (Schéma de coherence territorial), garant de l’équilibre du développement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois et du Pays de la vallée du Loir.

 

- Entretenir et mettre en valeur le patrimoine communal en l’adaptant au développement durable, aux besoins des usagers et des services :

·         En assurant une gestion optimisée prévisionnelle et sécurisée du patrimoine

·         En ayant le souci permanent du respect de l’environnement et de l’économie

·         En adaptant le patrimoine aux besoins des différents usagers : poursuivre l’accessibilité des bâtiments, notamment lors de leur rénovation, améliorer et sécuriser les voies de circulation, favoriser les déplacements doux et multimodaux (sentiers, vélos, transports en commun, covoiturage,…), engager des programmes d’études de renouvellement urbain du patrimoine.

 

- Mettre en place un plan de rénovation des installations d’éclairage public, afin d’améliorer le sentiment de sécurité, notamment dans les quartiers insuffisamment éclairés, et de réduire la consommation d’électricité par le déploiement de la technologie LED sur les 80% d’installations non-équipées à ce jour sur les 3000 points lumineux, dont 2700 lampadaires, que compte notre ville (cf. Nos dix actions prioritaires).

 

- Conformément à notre engagement à encourager la démocratie directe par le biais de consultations régulières des Fléchoises et des Fléchois sur les sujets importants pour l’avenir de la ville (cf. Nos dix actions prioritaires), proposer à la population par voie de consultation locale la transformation de l’ancienne piscine :

 

- soit en marché couvert destiné à accueillir les producteurs et les artisans locaux, le samedi par exemple, afin de proposer des produits locaux de qualité aux Fléchois et aux visiteurs de passage, du fait de la situation idéale de cet espace en entrée de ville ;

 

- soit en Pôle d’entreprises et d’emploi (PEE) destiné à accueillir et à héberger les nouvelles entreprises qui vont s’installer à La Flèche, à la suite de notre engagement à créer des « bourses entreprendre* » pour favoriser la création d’entreprises et de nouveaux emplois et à demander le classement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois en ZRR (zone de revitalisation rurale) afin de favoriser le développement local et l’emploi, les nouvelles entreprises bénéficiant d’exonérations fiscales sous conditions d’embauches grâce ce dispositif (cf. « Les dix actions prioritaires d’Ensemble pour le renouveau de La Flèche »).

 

Également nommés « hôtels industriels », les Pôle d’entreprises et d’emploi (PEE) sont des équipements d’initiative municipale qui font bénéficier les entreprises des surfaces d’activités économiques à des prix conformes à leurs capacités financières.

Destiné à héberger de nouvelles entreprises sur la durée, ce nouvel espace rénové situé en entrée de ville afficherait la volonté de la nouvelle équipe municipale de faire du développement économique la priorité du prochain mandat.

 

Cet espace d’hébergement répondrait ainsi à la demande en locaux des nouvelles entreprises créées à la suite de la politique d’incitation fiscale attractive engagée par la nouvelle municipalité et viendrait en complément de l’action actuelle de COGITO, le service Action économique du Pays fléchois, et de son espace de “co-working”.

 

A noter que ces deux projets, qui ne comportent pas de logements et de lieux d’habitation, sont compatibles avec les contraintes du Plans de Prévention des Risques d'Inondation (PPRI) de la ville de La Flèche.

 

- Concrétiser le projet de ferme éducative à la Monnerie. Située sur le site de « la ferme de la Mergeoire », sur un espace arboré aménagé pour les enfants, la ferme éducative permettra d’accueillir toute l’année (hors vacances scolaires) des groupes scolaires, le public de crèches, d'haltes-garderies, de maisons de retraite, d'instituts spécialisés et d'associations. Le public pourra ainsi y découvrir un espace avec des animaux de la ferme, un verger, des ruches et un jardin, ainsi que des possibilités d’atelier destinés aux plus jeunes.

 

- Engager une grande consultation des habitants du quartier de Sainte Colombe sur le projet de réhabilitation de l’ancienne gare ferroviaire en logements avec construction d’une maison de quartier.

 

Forts de ces propositions nous nous engageons à mettre en valeur de l’espace urbain afin que les Fléchoises et les Fléchois soient fiers de leur ville et en deviennent les premiers ambassadeurs.

 

* La Bourse Communautaire Désir d'Entreprendre (BCDE), que nous proposons de créer est une aide de la Communauté de Communes, dont le montant de la bourse sera égal à une aide forfaitaire de 1 000 à 10 000 €, en fonction du nombre d’emplois créés par l’entreprise bénéficiaire. Cette bourse interviendrait en complement des prêts d’honneur actuellement proposés par le service Action économique du Pays fléchois.


Engagement N°1 : Mettre en place une véritable politique de sécurité et de tranquillité publique au service des Fléchois

Pour faire suite à l’inauguration officielle du local de campagne commun de l’association Droiture en Pays Fléchois et de l’association La Flèche Autrement, le 26 septembre 2018, et conformément aux engagements pris à cette occasion, les membres des deux associations fléchoises se sont réunis le 4 décembre 2018 pour travailler sur un premier volet du programme municipal de la future liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”.

 

Cette inauguration, en présence de la presse locale et d’une soixantaine de Fléchoises et de Fléchois, a ainsi marqué un tournant dans la vie politique fléchoise, les différentes forces de l'opposition fléchoise, de sensibilité de droite et du centre, se rassemblant en effet pour la première fois depuis trente ans pour préparer ensemble un projet commun de renouveau de notre ville et répondre à l'aspiration très profonde au changement et au renouvellement exprimée par la population.

 

Lors de leur réunion du 4 décembre 2018, en présence de Christophe Beaupère, Président de l’association Droiture en Pays Fléchois et des élus de la minorité municipale, Sylviane Delhommeau, Michèle Bodet et Jean-Pierre Boucher, représentants de l’association La Flèche Autrement, la quinzaine de participants a analysé les résultats de la consultation organisée en novembre 2017 par l’association Droiture auprès des habitants de La Flèche. Cette consultation a porté sur le thème : « Mettre en place une véritable politique de sécurité et de tranquillité publique au service des Fléchois », sur la base d’un questionnaire intitulé Enquête sécurité, prévention et cadre de vie à La Flèche, qui a été diffusé à plus de 1000 exemplaires.

 

Par le biais de cette expérience démocratique inédite, destinée à favoriser la promotion de la démocratie directe à l'échelle locale, les Fléchoises et les Fléchois avaient été invités à faire entendre leur voix sur un sujet majeur, qui les concernent dans leur vie quotidienne.

 

Une centaine d’habitants de notre ville ont répondu à ce questionnaire. Après saisie de toutes les réponses et analyse de celles-ci, les membres des deux associations ont dégagé les propositions suivantes sur le thème de la sécurité dans notre ville, qui constituent le premier engagement d’Ensemble pour le renouveau de La Flèche devant la population :

 

Engagement N°1 : Mettre en place une véritable politique de sécurité et de tranquillité publique au service des Fléchois

 

Parce que la sécurité est la première des libertés et qu'il n'y a pas un seul exemple de territoire ayant réussi un développement économique et social durable sans avoir assuré préalablement la sécurité de ses concitoyens, nous nous engageons, si les Fléchois nous font confiance, à mettre en œuvre les propositions suivantes au cours du prochain mandat :

 

- doubler les effectifs de la Police Municipale, en les portant de trois à six agents, conformément à la strate démographique de la ville de La Flèche, afin de permettre à nos policiers municipaux de faire face à l'accroissement de leurs missions et aux nouvelles responsabilités qui leur sont confiées (cf. Nos dix actions prioritaires) ;

 

- armer et mieux protéger la Police Municipale. Nous déplorons le retrait des "caméras piétons", dont étaient dotes jusqu’alors nos policiers municipaux. En outre, il nous apparaît également nécessaire de les équiper de pistolets semi-automatiques 9 mm (le décret du 29 novembre 2016 offrant désormais cette possibilité aux policiers municipaux, après suivi des formations obligatoires), ainsi que de gilets pare-balles pour assurer si nécessaire leur protection lors de certaines missions sensibles.

 

Les services de police municipale de notre pays sont en effet désormais en première ligne dans la lutte contre le terrorisme, selon plusieurs notes du Ministère de l'Intérieur, s'agissant notamment de la protection des sites sensibles (églises et lycées militaires) ;

 

- élargir le futur dispositif de vidéo-protection à la Grande-Rue, qui ne figure pas dans le plan présenté par la mairie, du fait de l'augmentation des incivilités dans ce qui constitue pourtant la principale artère commerçante du centre-ville. La vidéo-protection est un moyen reconnu de préserver la tranquillité publique. Son déploiement dans les communes de notre département avait d'ailleurs l'objet de recommandations de la part de la Préfecture de la Sarthe (cf. Plan départemental de prévention de la délinquance et d'aide aux victimes) pendant plusieurs années.

 

Toutefois, il apparaît que la mise à l’agenda de ce sujet lors de la consultation sur la sécurité organisée le 3 novembre 2017 a manifestement pesé dans le choix de l’équipe municipale sortante. En effet, la mise en place de la vidéo-protection - que le maire sortant a toujours combattue depuis 30 ans- n’a pas été évoquée par la majorité lors du Débat d’Orientations Budgétaires du 16 octobre 2017 au Conseil Municipal, avant d’être finalement inscrite en dernière minute lors du vote du Budget Primitif 2018 par le Conseil Municipal le 18 décembre 2017 ;

 

- renforcer les patrouilles communes Police Municipale et Gendarmerie Nationale. Engagé en mars 2010, ce dispositif a fait ses preuves et a été relancé en 2015 à l'initiative du nouveau Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de La Flèche. Il permet d'optimiser les moyens et les personnels, les gendarmes disposant de prérogatives supérieures à celles des policiers municipaux, avec notamment la présence en leur sein d'Officiers de Police Judiciaire, seuls habilités à placer une personne en garde à vue, procéder à des perquisitions et fouilles de véhicule, ou conduire une enquête ;

 

- améliorer l’éclairage public sur notre ville, dont l’impact sur les phénomènes de délinquance et le « sentiment d’insécurité » est significatif. Le sujet du lien entre éclairage et sécurité a en effet fait l'objet de nombreuses études, qui ont toutes montrées que les crimes diminuaient d'environ 20 % dans les espaces publics bien éclairés ». Ce que confirme d’ailleurs un sondage Ipsos, selon lequel l’écrasante majorité des Français (91%) souligne le rôle de l’éclairage « pour renforcer les conditions de sécurité le soir et la nuit » ;

 

- doter le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) du Pays Fléchois d'une véritable Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, conformément là-encore aux recommandations de la Préfecture, afin de fixer des objectifs adaptés au type de délinquance qui frappe particulièrement notre territoire (cambriolages, violences aux personnes, délinquance routière) ;

 

- rendre public les chiffres réels de la délinquance sur notre ville, s’agissant notamment des cambriolages et des agressions, afin de mieux lutter contre ces phénomènes et de pouvoir ainsi améliorer les actions de prévention ;

 

- mettre en place un Schéma de tranquillité publique de la ville de La Flèche. Ce nouveau cadre d’interventions figure dans la stratégie nationale de prévention de la délinquance. Il permet en effet aux maires de renforcer l’utilisation coordonnée des outils existants dans le but d’améliorer la tranquillité publique, par le biais d’un plan d’actions visant à mieux articuler présence humaine et prévention situationnelle, pour renforcer par exemple la sécurité dans le quartier de la Monnerie et mieux lutter contre les phénomènes de tapage nocturne, comme dans le quartier des Plantes par exemple ;

 

- prévoir la création d’un Conseiller municipal délégué à la sécurité, la création de poste de conseillers municipaux délégués relevant de la compétence du conseil municipal. Celui-ci sera assisté d’un référent « prévention » et d’un référent « tranquillité publique ».


Vous aussi faites-nous part de vos commentaires et vos propositions pour l’avenir DE La Flèche DIRECTEMENT sur notre site INTERNET OU VIA notre plateforme dédiée :

Si vous obtenez au moins 100 signatures sur le sujet que vous défendez, vous pourrez plaider votre cause en personne à l'occasion de la grande assemblée générale participative d'"Ensemble pour le renouveau de La Flèche", destinée à la restitution des contributions de chacun.