NOTRE PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE

Engagement N°6 : Faire vivre la culture et valoriser notre patrimoine.

Une bonne politique culturelle, ce n’est pas seulement l’organisation d’événements qui donnent une visibilité ponctuelle à la ville ; c’est surtout une action de fond, 365 jours par an.

 

Forts de ce constat, notre politique culturelle se développera selon les axes prioritaires suivants : l’art au plus près de nous, souvent dans la rue ; le soutien à la création ; la lecture publique ; l’éducation artistique ; la mise en valeur du patrimoine et l’architecture ; le rayonnement international.

 

 

A.   Faire vivre la culture

 

- La programmation culturelle proposée par notre équipe réservera une large place au spectacle vivant sous toutes ses formes. Les musiques actuelles et les animations s’adressant aux plus jeunes y trouveront leur place tout en poursuivant l’offre d’expositions et de salons ;

 

Le couvent des Visitandines à La Flèche

 

- A cet effet, nous impliquerons les jeunes de l’ensemble du territoire du Pays Fléchois dans le choix de la programmation culturelle, conformément aux préconisations du « diagnostic jeunesse » réalisé par la Communauté de Communes ;

 

- Nous créerons une « Fête de la ville » : nous mettrons au goût du jour une « Fête de la ville » fondée sur l’esprit de la fête de la musique, telle qu’elle avait été pensée à l’origine : une fête de voisins, où la convivialité doit rester le maître mot.

 

Les artistes fléchois seront en priorité mis en avant, en partenariat notamment avec le Carroi, les associations de musique de la ville et l’école de musique municipale.

 

- Nous créerons un centre culturel à côté du Petit Versailles, comprenant un espace muséographique et une école de musique, à la hauteur de notre statut de deuxième ville du département, afin de favoriser la culture pour tous à un coût raisonnable ;

 

- Nous soutiendrons la mise en place d’une ludothèque, à l’échelle de la Communauté de Communes du Pays Fléchois, qui est demandée par de nombreux parents. La ludothèque, basée à La Flèche en sa qualité de Sous-Préfecture et de deuxième ville de la Sarthe, mettra ainsi à disposition des jeux et des espaces de jeux destinés aux enfants, aux jeunes et aux familles.

 

Pour pouvoir rayonner dans l’ensemble des communes composant le Pays Fléchois, une ludothèque mobile pourrait être envisagée, en partenariat avec les maires de la Communauté de Communes, sous la forme d’un mini bus itinérant qui proposerait des activités de jeux, gratuites et variées, en stationnant dans les communes concernées certains après-midis en semaine, les week-ends et pendant les vacances scolaires, selon un calendrier pré-établi.

 

Une ludothèque constitue un lieu privilégié, où parents et enfants peuvent partager des moments de détente et de jeux, en proposant du jeu sur place, du prêt, des animations et du conseil. Elle constitue un lieu ressources pour les parents et les professionnels (écoles, crèches, centres de loisirs, institutions spécialisées…).  

 

En favorisant le jeu, les ludothèques aident en effet les enfants à grandir et les parents à vivre des moments avec eux. Convivialité, éducation et socialisation font le quotidien des ludothèques.

 

- L’ouverture du nouveau cinéma en centre-ville sera l’occasion pour la nouvelle équipe municipale de créer un ciné-club et d’y associer les élèves en option cinéma des lycées d'Estournelles de Constant et Notre-Dame, afin de valoriser davantage leurs projets et leurs travaux ;

 

- Les élèves en option cinéma de notre ville seront également encouragés par la nouvelle municipalité à participer à la création d’une télévision locale participative, dont le contenu éditorial sera principalement basé sur les actualités de notre territoire.

 

Ce nouveau média sera développé sur la volonté politique et associative d’intégrer la population dans la conception des programmes. Le studio TV pourrait être basé dans les locaux du futur cinéma, constituant ainsi un « pôle cinéma-communication-découverte de la vie locale » situé en plein centre-ville et facile d’accès, permettant de recevoir des invités de tous âges et les personnes en situation de handicap ;

 

- Dans le but d’utiliser de manière optimale ce nouvel équipement public et de tenter d’amortir les futures charges de fonctionnement de celui-ci (coûts d’exploitation et de maintenance : personnel, maintenance des équipements et du bâti, frais d’approvisionnement en énergie, etc.), dont la construction a représenté un coût total de plus de 9 millions d’euros pour le contribuable fléchois, nous proposerons la création d’un festival international du film consacré aux Chrétiens d’Orient.

 

Avec la création de ce festival annuel, unique en France et dans le monde, la nouvelle équipe municipale affichera sa solidarité avec les Chrétiens d’Orient, tout en accueillant chaque année les œuvres cinématographiques des réalisateurs, acteurs et scénaristes des pays concernés (Arménie, Egypte, Irak, Jordanie, Liban, Palestine et Syrie), à l’image, par exemple, de la réalisatrice libanaise Nadine Labaki, dont le dernier film a remporté le prix du jury du Festival de Cannes en 2018.

 

 

B.    Valoriser notre patrimoine

 

- Nous réaliserons, dès le début du mandat, un inventaire du patrimoine de la ville afin de dresser un état de celui-ci et d’engager une réflexion sur la vocation des différents bâtiments le composant, dont certains sont remarquables ;

 

- Nous soutiendrons fortement les bénévoles fléchois qui ont à cœur de défendre et de faire rayonner ce patrimoine ;

 

- Nous encouragerons la création de festivals culturels et folkloriques, autour du patrimoine historique exceptionnel de notre ville et de la vie de quelques fléchois célèbres (notamment Guillaume Fouquet de la Varenne, Jérôme Le Royer de la Dauversière, Léo Delibes et Paul d'Estournelles de Constant)

Cf. PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE Engagement N°5 : Respecter et faire respecter notre environnement. Pour une ville pleinement partie prenante de la transition énergétique et engagée en faveur d’un tourisme durable) ;

 

Dans ce cadre, nous proposerons également des jumelages culturels avec les communes où ont aussi vécu ces fléchois célèbres, au cours de leur vie, comme avec la ville de Choisy-au-Bac par exemple, qui organise chaque année une “Journée Léo Delibes”;

 

- Nous valoriserons activement ce patrimoine, qui constitue le fondement de notre identité locale et un facteur de lien social, ainsi qu’un véritable attrait touristique pour notre ville, qui bénéficie à ce titre du label “Pays d’art et d’histoire”, en :

 

- renforçant l’éclairage et les indications des monuments et bâtiments remarquables,

- développant l’organisation des visites guidées en lien avec l’office du tourisme de la Vallée du Loir,  

- développant des applications mobiles permettant la découverte de notre riche patrimoine local,

- soutenant les Sociétés de boule de fort, qui sont également un des aspects de celui-ci ;

- encourageant la création de confréries autour des produits locaux ou des spécialités locales, comme la « poule au pot » par exemple ;

- adressant un press-book de présentation de la ville auprès des sociétés de production cinématographiques et télévisuelles, qui proposera la mise à disposition de ce patrimoine pour le tournage de films, de séries ou d’émissions (à titre d’exemple, le Ministère des Armées dispose d’un service spécialement dédié à ce type d’actions de location du patrimoine militaire) ;

 

- Dans ce but, nous renouerons avec la tradition de l’“Henriade”, à savoir un ensemble de manifestations qui auront lieu chaque année le 4 juin*, en l'honneur et à la mémoire d'Henri IV, qui a contribué au développement économique, historique et culturel de la cité fléchoise.

 

Pour marquer leur gratitude envers ce personnage marquant de leur histoire, les fléchois organisèrent ainsi tous les 4 juin, une “Henriade”, de 1610 jusqu'à la fin du XIXe siècle ;

 

- Nous mettrons en valeur les liens historiques et culturels avec le Québec, en partenariat notamment avec « La compagnie des associés amis de Montréal », qui est l’une des plus anciennes associations fléchoises ;

 

- Nous renforcerons les liens entre la municipalité et le Prytanée National Militaire, qui est un atout majeur pour notre ville et un symbole historique fort ;

 

- Pour ce faire, nous nous engagerons pour soutenir la rénovation et l’entretien des bâtiments du Prytanée National Militaire, par le biais notamment de la mise à disposition d’agents municipaux des services techniques, en tant que de besoin, comme nous autorise la loi par la signature d’une convention entre la ville de La Flèche et le Ministère des Armées ;

 

- Nous nous engageons à terminer la restauration des orgues de l’église Saint-Thomas, qui n’a pas encore été achevée à ce jour, malgré la délibération prise en ce sens par le Conseil Municipal, à soutenir la restauration de la sacristie de la chapelle Notre-Dame-des-Vertus et à engager un projet de restauration de l’église Sainte-Colombe.

 

 

* Le 4 juin 1610, le cœur de ce roi populaire, assassiné par Ravaillac le 14 mai de la même année, a été convoyé de Paris à La Flèche, au collège des jésuites, actuel Prytanée National Militaire.


Engagement N°5 : Respecter et faire respecter notre environnement. Pour une ville pleinement partie prenante de la transition énergétique et engagée en faveur d’un tourisme durable.

 

Nous publions ces propositions à l’occasion de la semaine européenne du développement durable (SEDD). La SEDD est une manifestation d’ampleur européenne organisée, chaque année, du 30 mai au 5 juin. Elle a pour objectif de promouvoir les enjeux d’un développement durable, l’Agenda 2030 et ses 17 objectifs.

 

De très nombreux événements sont proposés au public pour faire connaître à la fois les initiatives territoriales tournées vers le développement durable et la transition écologique et solidaire et les acteurs impliqués dans l’amélioration de notre cadre de vie, partout en France : conférences, expositions, projections de films, projets d’éducation, visites, ateliers…

 

Dans le cadre du développement économique que nous appelons de nos vœux (Cf. PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE Engagement N°3 :  Economie locale (entreprises, commerce, artisanat, agriculture) : priorité à l’emploi), nous préserverons et renforcerons ce qui fait le plus grand attrait de notre ville, sa qualité de vie.

 

Pour nous, la qualité de vie, c’est d’abord une haute qualité environnementale.

 

La Flèche doit ainsi être exemplaire dans la recherche d’un nouveau modèle de croissance sobre, économe des ressources rares, fondé sur le recyclage et non sur le gaspillage.

 

De nombreuses propositions de ce projet y concourent : transports non polluants, déplacements doux, efficacité énergétique des bâtiments, réseaux intelligents, lutte contre le bruit, etc... Elles garantiront le bien-être urbain et, en même temps, la préservation des grands équilibres naturels.

 

L’agenda 21 2013-2016 de la ville de La Flèche devra être évalué et actualisé par la nouvelle équipe municipale.

 

 

A.   Pour une ville pleinement partie prenante de la transition énergétique

 

- Renforcer l’entretien des rues pour que La Flèche redevienne une ville propre est un objectif prioritaire. Aussi nous créerons une « Brigade verte » qui exercera une veille environnementale et interviendra rapidement pour remettre en ordre l’espace urbain ; (Cf. Les 10 actions prioritaires de la liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”)

 

- Nous reverrons le plan lumière pour un meilleur respect de l’environnement, au travers notamment d’une réduction de la consommation d’électricité par le déploiement de la technologie LED sur les 80% d’installations non-équipées à ce jour sur les 3000 points lumineux, dont 2700 lampadaires, que compte notre ville ; (Cf. Les 10 actions prioritaires de la liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”)

 

- Entretenir et mettre en valeur le patrimoine communal en l’adaptant au développement durable, aux besoins des usagers et des services :

•                     En assurant une gestion optimisée prévisionnelle et sécurisée du patrimoine,

•                     En ayant le souci permanent du respect de l’environnement et de l’économie,

•                     En adaptant le patrimoine aux besoins des différents usagers : poursuivre l’accessibilité des bâtiments, notamment lors de leur rénovation, améliorer et sécuriser les voies de circulation, favoriser les déplacements doux et multimodaux (sentiers, vélos, transports en commun, covoiturage,…), engager des programmes d’études de renouvellement urbain du patrimoine ; (Cf. PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE Engagement N°2 : Urbanisme et cadre de vie, pour une ville ambitieuse, accueillante et agréable à vivre)

 

- Nous remplacerons progressivement la flotte de véhicules municipaux vieillissants et polluants par des véhicules électriques, hybrides ou pourvus de filtres à particules ;

 

- Nous encouragerons l’implantation de quelques bornes de rechargement pour les voitures électriques des particuliers sur des sites stratégiques ;

 

- Nous nous appuierons sur le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal révisé, pour davantage protéger les secteurs pavillonnaires de la ville, le caractère historique du centre-ville et les zones vertes de La Flèche ;

 

- Nous élaborerons un plan d’affichage communal pour lutter contre l’affichage sauvage ;

 

- Nous innoverons pour que La Flèche soit pleinement partie prenante de la transition énergétique par :

• Les réseaux de chaleur dans tous les nouveaux quartiers (chaudière à bois/biomasse/géothermie/récupération des calories des eaux usées ou de l’incinération des déchets),

• La rénovation thermique des bâtiments existants par recours à la formule du «tiers investisseur»

(remboursement des travaux au fur et à mesure des économies de facturation constatée),

• La sensibilisation des familles fléchoises par la création événements mettant en valeur les espaces naturels du Pays Fléchois.

 

- Nous évaluerons et actualiserons L’agenda 21 2013-2016 de la ville de La Flèche en étroit partenariat avec les agents de la ville et de la Communauté de Communes, afin de poursuivre les actions déjà engagées et mettre en place les actions non-démarrées à ce jour et attendues (soit un quart des actions prévues dans le cadre de l’Agenda 21) ;

 

- Nous nous engagerons pour la protection animale car le fait d’inclure l’animal dans la ville et améliorer sa relation avec les habitants joue sur la qualité de vie en milieu urbain.

 

Diverses études scientifiques démontrent que l’animal domestique est un agent de bien-être physique, entraînant les personnes sédentaires à marcher ; d’éducation, en sensibilisant les enfants à ses comportements ; sociabilisant, car il rompt l’isolement.

 

C’est pourquoi au travers de son Agenda 21 renouvelé, la municipalité de La Flèche devra mettre en place un projet d’intégration, de gestion et de protection de l’animal dans la ville, en partenariat avec l’AFDA (Association Fléchoise de Défense Animale) dont l’action est reconnue sur notre territoire depuis 1984 et mérite d’être davantage soutenue.

 

Qu’il s’agisse de leur mode de garde en cas d’absence de leurs maîtres, de la gestion de leurs excréments, de leur nourriture, de leur fin de vie, voire de l’errance de certains d’entre eux ; les situations à régler sont variées. Elles méritent que la ville de La Flèche puisse y apporter des réponses adaptées et innovantes. 

 

Dans ce but, nous proposerons au nouveau Conseil Municipal issu des élections de mars 2020, l’adoption d’une « Charte des élus de la ville de la Flèche pour les animaux ». Cette charte constituera l’acte fondateur sur lequel la municipalité et les associations qui œuvrent pour la protection animale pourront s’appuyer pour développer et mettre en place des actions.

 

B. Pour un tourisme durable

 

Le tourisme durable s’inscrit dans une démarche de développement durable, en englobant toutes les formes de tourisme respectueuses de l’environnement et soucieuses du bien être des populations hôtes.

 

Le tourisme durable est un gisement d’emplois significatif pour La Flèche et les communes du Pays Fléchois, aussi nous nous engageons à le développer en encourageant :

 

- Le tourisme professionnel, en s’appuyant notamment sur les équipements publics existants, ainsi que sur la diversité et la qualité des professionnels de l’hébergement et de la restauration à La Flèche, pour promouvoir l’accueil de colloques, de séminaires et de congrès en Pays Fléchois ; (Cf. PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE Engagement N°3 :  Economie locale (entreprises, commerce, artisanat, agriculture) : priorité à l’emploi)

 

- Le tourisme de loisirs, qui est en forte croissance du fait de l’attractivité représentée par le Zoo de La Flèche, dont le nombre de visiteurs est passé de 200.000 à 400.000 par an ces dernières années, doit être davantage soutenu grâce à une offre d’hébergement accrue et diversifiée (hôtellerie, chambres d’hôtes, gîtes, campings) ;

 

- Le tourisme culturel et patrimonial par une meilleure animation et promotion du patrimoine historique, architectural et naturel local, en partenariat avec l’Office de Tourisme de la Vallée du Loir.

 

- Engager une réflexion sur le développement et l’aménagement de la Monnerie, afin de valoriser les atouts de ce site, tout en concrétisant au cours du prochain mandat le projet de ferme éducative de la Mergeoire ; (Cf. PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE Engagement N°2 : Urbanisme et cadre de vie, pour une ville ambitieuse, accueillante et agréable à vivre)

 

- Encourager la création de festivals culturels et folkloriques, autour du patrimoine historique exceptionnel de notre ville (Ce sujet sera développé au sein de l’Engagement N°6 : Culture et Patrimoine du PROJET 2020-2026 POUR LA FLÈCHE).


Engagement N°4 : Actions sociales et solidarités actives : mieux accueillir, aider et accompagner. Pour une ville qui protège les plus fragiles.

C’est une ville solidaire que nous voulons afin que chacun, devant les épreuves de la vie, trouve à ses côtés une équipe attentive et bienveillante, tout en responsabilisant les citoyens par l’établissement d’un principe de droits et de devoirs (Cf. Les 10 actions prioritaires de la liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”).

 

La nouvelle équipe municipale sera en effet être particulièrement attachée à protéger ceux qui en ont le plus besoin : personnes âgées, foyers modestes ou Fléchois souffrant de handicap, nous souhaitons que la mairie puisse s'adapter aux spécificités de chacun pour l’accompagner dans sa vie quotidienne.

1°/ Agir pour les familles

 

- Créer une « Maison des familles ». Sur le modèle de ce qui a déjà été mis en place par plusieurs villes en France, avec un taux de satisfaction très élevé de la part des familles bénéficiant de ces services, nous créerons un lieu destiné aux futurs parents, aux parents et aux jeunes enfants afin d’accompagner et de conforter les parents dans leur fonction éducative.

 

Animée par une équipe pluridisciplinaire de professionnels du secteur médicosocial, juridique et administratif, cette maison aura pour missions de favoriser les échanges d’expériences et la solidarité entre parents, de favoriser le lien social en aidant à l’harmonisation entre la vie sociale et la vie familiale, et de revaloriser les parents dans leur fonction parentale.

 

Cette maison, qui rassemblera dans un lieu commun les structures déjà existantes (comme au Quartier des Fleurs par exemple), sera également un lieu au service des associations impliquées dans ces actions ; elles pourront y trouver des moyens pour les aider dans leurs missions.

 

 

2°/ Protéger et aider les plus fragiles

 

- Créer une « Mission handicap » au sein du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) afin d’agir efficacement en direction des personnes les plus fragiles, alors que pas une ligne ne figurait sur le handicap dans le programme électoral de la majorité municipale sortante en 2014 ;

 

- Créer une cellule de coordination des services d’urgences sociales pour répondre rapidement à toutes les situations difficiles de la vie et se rapprocher d’un public qui n’osait pas jusqu’à aujourd’hui s’adresser aux services sociaux, sur la question par exemple des violences conjugales et des phénomènes d’addiction (drogue, alcool, tabac) ;

 

- Renforcer la coopération entre la municipalité et l’ensemble des associations concernées par les actions sociales, afin de les associer davantage au fonctionnement du CCAS ;

 

- Encourager le développement du transport à la demande et du covoiturage solidaire, en complément du service de transport accompagné, géré par l’Association d’insertion sociale professionnelle (AISP), mis en place depuis le printemps 2019, et des services de transports privés individuels existants (taxi, VTC).

 

3°/ Mieux accompagner nos aînés

 

- Continuer à accueillir nos aînés lors de manifestations conviviales et chaleureuses et favoriser, dans tous les domaines, les relations inter-générationnelles ;

 

- Mieux accompagner les seniors dans une population fléchoise qui, comme partout en France, vieillit :

 

• Pour les « jeunes seniors », développer :

- la bourse du bénévolat et le soutien à la vie associative,

- les activités dans les clubs seniors et leurs ateliers (informatique notamment),

- les partenariat avec les organismes de formation (comme l’Outil en main par exemple) ;

 

• Pour les plus de 75 ans :

- compléter le réseau des établissements d’hébergement des personnes âgées dépendantes (EHPAD) et obtenir du Conseil général la Sarthe et de l’Agence Régionale de Santé la programmation d’un nouvel EHPAD, tout en s’assurant que celui-ci serait doté d’un personnel suffisant -en termes d’effectifs et de formation- pour le bien-être des résidents ;   

- développer l’aide à domicile (portage des repas, permanences téléphoniques, initiatives intergénérationnelles, service de livraison de courses en lien avec les supermarchés).

 

4°/ Favoriser l’accès au logement

 

- Transparence dans l’attribution des logements sociaux. Les demandes de logements sociaux excédant largement l’offre, nous souhaitons être le plus juste et transparent possible dans le processus d’attribution. Chaque dossier, traite de manière anonyme, sera évalué sur des critères objectifs (revenus du foyer, enfants à charge, durée d’attente d’un logement, situation actuelle, etc.). Ainsi, les logements seront systématiquement attribués a ceux qui en ont le plus besoin ;

 

- Prendre en compte le handicap dans toutes les constructions et dans le développement urbain ;

 

- L’offre de logements pour nos aînés étant insuffisante dans notre ville, nous souhaitons mobiliser l’initiative privée pour proposer divers modes de logements alternatifs :

- résidence services : ensemble de logements sécurisés et protégés, non médicalisés avec services à la carte ;

- résidence inter-générationnelle : ensemble de logements conçu pour accueillir différentes générations (étudiants, familles, personnes âgées). Les différentes générations ne partagent pas le même toit mais vivent dans un même ensemble résidentiel. Les personnes âgées peuvent y trouver un environnement plus sécurisant et vivant. Les logements répondent aux besoins particuliers de ces différentes générations et des espaces communs utilisables par tous (lingerie, salle commune que l’on peut réserver pour une fête de famille…) permettent aux habitants de l’immeuble de se rencontrer ;

- résidence autogérée : alternatif à la maison de retraite, l’habitat autogéré est une structure mise en place dans le but de vieillir bien, en prenant soin de soi et des autres ;

- résidence semi-médicalisée : foyers-logements disposant d’une structure semi-médicalisée afin de permettre aux personnes devenant dépendantes de pouvoir rester dans la même maison et de vivre ainsi une transition en douceur ;

- résidence adaptée aux besoins de certains seniors à la recherche d'équipements de confort (ascenseurs, douches à l'italienne).


Engagement N°3 : Economie locale (entreprises, commerce, artisanat, agriculture) : priorité à l’emploi

La Flèche souffre clairement de l’absence d’une réelle politique de développement économique pour une ville de son rang. L’équipe municipale sortante a en effet fait le choix depuis trente ans d’une économie administrée et subventionnée.

 

Le choix récent de l’utilisation de subventions de l’Etat dans le cadre du plan « Action cœur de ville », pour notamment rénover la salle Coppélia, les façades de l'école Marie Pape-Carpantier et du boulevard de la petite Vitesse, en est une énième illustration.

 

Aussi, nous devons impérativement redevenir attractifs pour créer de la richesse, de l’emploi et rendre aux habitants de La Flèche un service commercial plus cohérent et un véritable commerce de proximité, qui s’appuie notamment sur une agriculture raisonnée.

 

1°/ Notre priorité N°1 : l’emploi

 

- Créer des « bourses entreprendre » pour favoriser la création d’entreprises et de nouveaux emplois : la Bourse Communautaire Désir d'Entreprendre (BCDE), que nous proposons de créer est une aide de la Communauté de Communes, dont le montant de la bourse sera égal à une aide forfaitaire de 1000 à 10.000 €, en fonction du nombre d’emplois créés par l’entreprise bénéficiaire. Cette bourse interviendrait en complement des prêts d’honneur actuellement proposés par le service Action économique du Pays fléchois.

 

- Demander le classement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois en ZRR (zone de revitalisation rurale) afin de favoriser le développement local et l’emploi, les nouvelles entreprises bénéficiant d’exonérations fiscales et de charges sociales, sous conditions d’embauches, grâce à ce dispositif, qui prévoit notamment :

 ˃ une exonération de charges patronales pour les embauches effectuées jusqu'au 50ème salarié ;

˃ une exonération d'impôt sur le revenu ou d'impôt sur les sociétés : totale pendant 5 ans ; partielle pendant les 3 années suivantes : 75 % la 6ème année, 50 % la 7ème année et 25 % la 8ème année ;

 

Ce dispositif concerne toute entreprise à l'exclusion des activités de construction automobile et navale, la sidérurgie, les transports routiers de marchandises, les activités de construction-vente, le crédit bail mobilier, la location d'immeubles à usage non professionnel.

 

- Mettre en place un « Forum annuel pour l’emploi » destiné aux demandeurs d'emploi, aux personnes en reconversion professionnelle et aux étudiants. Cette manifestation proposera notamment :

˃ un espace recrutement pour mettre en relation directe les candidats et les entreprises ayant des offres d'emplois à pourvoir ;

˃ un espace mobilité professionnelle pour informer et conseiller les visiteurs sur les dispositifs d'accompagnement au changement.

 

- Créer un « Pôle de formation » destiné à former et à accompagner le développement des compétences des jeunes, des salariés et des demandeurs d'emploi du sud de la Sarthe, tout en répondant à la demande de nos entreprises, par exemple dans le domaine de la confection (chemises et blousons de luxe, couches lavables, etc.).

 

La position géographique centrale de La Flèche, entre Sablé et Le Lude, est parfaitement adaptée à la création d’un Centre de formation et de conseil spécialisé dans les technologies industrielles, le management et les ressources humaines, en partenariat avec le Lycée polyvalent d'Estournelles de Constant et la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Sarthe.

 

La création de ce « Pôle de formation » répondra également aux nouvelles dispositions prévues pour l'orientation des élèves scolarisés en classe de seconde générale et technologique (54 heures annuelles) dans la perspective du choix des enseignements de terminale au lycée général et technologique.

 

2°/ Renforcer l’attractivité de notre territoire

 

- En lien avec la Communauté de Communes du Pays Fléchois, nous doterons notre ville d’un schéma de développement économique durable et mettrons en œuvre une démarche de marketing territorial ;

 

- Renforcer et accompagner l’installation des créateurs d’activité (artisans, commerçants, agriculteurs, professions libérales, chercheurs, artistes…) ;

 

- Nous assurerons la promotion :

˃ des TPE (Très Petites Entreprises), ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) et PME (Petites et Moyennes Entreprises) du Pays Fléchois, présentes dans des domaines aussi divers que les transports, la transformation, le BTP, la peinture et la décoration ;

˃ de l’industrie, s’agissant notamment des sociétés leaders dans leur domaine présentes sur notre territoire ;

˃ du commerce et l’artisanat, des services (aux entreprises, à la personne) et du tourisme.

 

- L’accès des PME locales aux marchés publics sera facilité par une meilleure information en amont sur les appels d’offres lancés par la ville et la Communauté de Communes ;

 

- Conformément à notre engagement à encourager la démocratie directe par le biais de consultations régulières des Fléchoises et des Fléchois sur les sujets importants pour l’avenir de la ville (cf. « Les dix actions prioritaires d’Ensemble pour le renouveau de La Flèche »), proposer à la population par voie de consultation locale la transformation de l’ancienne piscine :

 

- soit en marché couvert destiné à accueillir les producteurs et les artisans locaux, le samedi par exemple, afin de proposer des produits locaux de qualité aux Fléchois et aux visiteurs de passage, du fait de la situation idéale de cet espace en entrée de ville ;

 

- soit en Pôle d’entreprises et d’emploi (PEE) destiné à accueillir et à héberger les nouvelles entreprises qui vont s’installer à La Flèche, à la suite de notre engagement à créer des « bourses entreprendre » pour favoriser la création d’entreprises et de nouveaux emplois et à demander le classement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois en ZRR (zone de revitalisation rurale).

 

Également nommés « hôtels industriels », les Pôle d’entreprises et d’emploi (PEE) sont des équipements d’initiative municipale qui font bénéficier les entreprises des surfaces d’activités économiques à des prix conformes à leurs capacités financières. Destiné à héberger de nouvelles entreprises sur la durée, ce nouvel espace rénové situé en entrée de ville afficherait la volonté de la nouvelle équipe municipale de faire du développement économique la priorité du prochain mandat.

 

Cet espace d’hébergement répondrait ainsi à la demande en locaux des nouvelles entreprises créées à la suite de la politique d’incitation fiscale attractive engagée par la nouvelle municipalité et viendrait en complément de l’action actuelle de COGITO, le service Action économique du Pays fléchois, et de son espace de “co-working”.

 

A noter que ces deux projets, qui ne comportent pas de logements et de lieux d’habitation, sont compatibles avec les contraintes du Plans de Prévention des Risques d'Inondation (PPRI) de la ville de La Flèche.

 

- S’appuyer sur les équipements publics existants, ainsi que sur la diversité et la qualité des professionnels de l’hébergement et de la restauration à La Flèche, pour promouvoir l’accueil de colloques, de séminaires et de congrès en Pays Fléchois ;

 

- Désigner un élu référent au sein du Conseil Municipal qui sera l’interlocuteur privilégié des acteurs économiques. Il sera notamment chargé d’organiser régulièrement des moments d’échange et de partage avec ces acteurs, en lien avec la Communauté de Communes, le Club des entreprises, Anim’en Flèche, l’association “L’outil en main du Pays Fléchois” et l’ensemble des représentants des acteurs économiques, ainsi que de mieux accompagner les manifestations (Marché de Noël, Braderie, Salon du savoir-faire, animations diverses) ;

 

- Renouveler la dynamique du jumelage avec la ville de Chippenham au Royaume-Uni et s’appuyer sur celle-ci pour promouvoir les atouts de la ville de La Flèche et des communes du Pays Fléchois auprès des entreprises britanniques désireuses de venir s’installer en France après la mise en application effective du BREXIT.

 

3°/ Développer le commerce de proximité

 

- Une étude de diagnostic du commerce local sera lancée. L’avenir du centre-ville de La Flèche, qui connaît une disparition progressive du commerce de proximité, notamment des métiers de bouche, sera particulièrement pris en compte, comme le renforcement de la position de La Flèche au niveau de ses marchés ;

 

- Un règlement local de publicité sera adopté en concertation avec les commerçants et leurs représentants ;

 

- Nous proposerons en concertation avec les riverains l’instauration de nouvelles zones de stationnement de courte durée gratuite, en complément de celles déjà existantes, pour faciliter l’accès aux commerces de proximité.

 

 

4°/ Pour une agriculture raisonnée

 

- Soutenir et valoriser les produits locaux issus du Pays Fléchois, les circuits courts au travers notamment de la création d’un marché couvert avec vente directe (voir en page 2), la restauration collective et les repas à domicile, ainsi que les marchés fermiers ;

 

- Poursuivre le travail de concertation engagé avec les élus et les agriculteurs sur la préservation des zones agricoles et des espaces naturels dans le cadre du PLUI (Plan Local d'Urbanisme intercommunal) ;

 

- Engager un travail de réflexion et d’accompagnement sur les énergies nouvelles : méthanisation et énergie solaire photovoltaïque notamment ;

 

- Soutenir la filière de l’éco-construction en Pays Fléchois, au sein notamment d’un futur pôle consacré au bois ;

 

- Encourager l’économie circulaire, tant au niveau de la production, de la consommation, que de la gestion des déchets, le recyclage constituant un véritable vivier d’emplois. Ainsi, 10.000 tonnes de déchets en décharge n’emploient qu’une personne, alors que leur recyclage permet d’en employer trente”. L’effet sur l’emploi de l’envoi de plus de déchets vers une filière de recyclage serait donc immédiat.


Engagement N°2 : Urbanisme et cadre de vie, pour une ville ambitieuse, accueillante et agréable à vivre

- Mettre en place un plan d’urgence « rénovation de la voirie et amélioration de la propreté », avec notamment des travaux prioritaires d’entretien de la voirie et des trottoirs, de nettoyage/balayage et d’amélioration de la sécurité et de l’accessibilité, s’agissant par exemple de l’absence de marquage au sol du dénivelé autour de la place Henri IV, le tout en partenariat avec la Communauté de Communes du Pays Fléchois (cf. Nos dix actions prioritaires).

 

- Renforcer la participation des habitants dans les projets urbains, conformément à notre engagement de renforcer la proximité avec la population et la consultation du public. Ainsi, tout projet de construction hors ZAC fera l’objet d’un premier débat d’orientation avec les habitants à partir d’une présentation des intentions d’aménagement de la municipalité, puis d’une concertation en ateliers tout au long de la réalisation du projet.

 

Pour les projets en ZAC, nous créerons, dès le début du mandat, une instance permanente de concertation, incluant des habitants et leurs associations : elle sera représentée au comité de pilotage et permettra ainsi aux habitants de participer à la conduite du projet.

 

- Poursuivre et concevoir les évolutions des projets structurants et l’urbanisme du territoire communal, dans le cadre du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, tenant lieu de Programme Local de l’Habitat, et dans le respect des règles établies par le SCOT (Schéma de coherence territorial), garant de l’équilibre du développement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois et du Pays de la vallée du Loir.

 

- Entretenir et mettre en valeur le patrimoine communal en l’adaptant au développement durable, aux besoins des usagers et des services :

·         En assurant une gestion optimisée prévisionnelle et sécurisée du patrimoine

·         En ayant le souci permanent du respect de l’environnement et de l’économie

·         En adaptant le patrimoine aux besoins des différents usagers : poursuivre l’accessibilité des bâtiments, notamment lors de leur rénovation, améliorer et sécuriser les voies de circulation, favoriser les déplacements doux et multimodaux (sentiers, vélos, transports en commun, covoiturage,…), engager des programmes d’études de renouvellement urbain du patrimoine.

 

- Mettre en place un plan de rénovation des installations d’éclairage public, afin d’améliorer le sentiment de sécurité, notamment dans les quartiers insuffisamment éclairés, et de réduire la consommation d’électricité par le déploiement de la technologie LED sur les 80% d’installations non-équipées à ce jour sur les 3000 points lumineux, dont 2700 lampadaires, que compte notre ville (cf. Nos dix actions prioritaires).

 

- Conformément à notre engagement à encourager la démocratie directe par le biais de consultations régulières des Fléchoises et des Fléchois sur les sujets importants pour l’avenir de la ville (cf. Nos dix actions prioritaires), proposer à la population par voie de consultation locale la transformation de l’ancienne piscine :

 

- soit en marché couvert destiné à accueillir les producteurs et les artisans locaux, le samedi par exemple, afin de proposer des produits locaux de qualité aux Fléchois et aux visiteurs de passage, du fait de la situation idéale de cet espace en entrée de ville ;

 

- soit en Pôle d’entreprises et d’emploi (PEE) destiné à accueillir et à héberger les nouvelles entreprises qui vont s’installer à La Flèche, à la suite de notre engagement à créer des « bourses entreprendre* » pour favoriser la création d’entreprises et de nouveaux emplois et à demander le classement de la Communauté de Communes du Pays Fléchois en ZRR (zone de revitalisation rurale) afin de favoriser le développement local et l’emploi, les nouvelles entreprises bénéficiant d’exonérations fiscales sous conditions d’embauches grâce ce dispositif (cf. « Les dix actions prioritaires d’Ensemble pour le renouveau de La Flèche »).

 

Également nommés « hôtels industriels », les Pôle d’entreprises et d’emploi (PEE) sont des équipements d’initiative municipale qui font bénéficier les entreprises des surfaces d’activités économiques à des prix conformes à leurs capacités financières.

Destiné à héberger de nouvelles entreprises sur la durée, ce nouvel espace rénové situé en entrée de ville afficherait la volonté de la nouvelle équipe municipale de faire du développement économique la priorité du prochain mandat.

 

Cet espace d’hébergement répondrait ainsi à la demande en locaux des nouvelles entreprises créées à la suite de la politique d’incitation fiscale attractive engagée par la nouvelle municipalité et viendrait en complément de l’action actuelle de COGITO, le service Action économique du Pays fléchois, et de son espace de “co-working”.

 

A noter que ces deux projets, qui ne comportent pas de logements et de lieux d’habitation, sont compatibles avec les contraintes du Plans de Prévention des Risques d'Inondation (PPRI) de la ville de La Flèche.

 

- Concrétiser le projet de ferme éducative à la Monnerie. Située sur le site de « la ferme de la Mergeoire », sur un espace arboré aménagé pour les enfants, la ferme éducative permettra d’accueillir toute l’année (hors vacances scolaires) des groupes scolaires, le public de crèches, d'haltes-garderies, de maisons de retraite, d'instituts spécialisés et d'associations. Le public pourra ainsi y découvrir un espace avec des animaux de la ferme, un verger, des ruches et un jardin, ainsi que des possibilités d’atelier destinés aux plus jeunes.

 

- Engager une grande consultation des habitants du quartier de Sainte Colombe sur le projet de réhabilitation de l’ancienne gare ferroviaire en logements avec construction d’une maison de quartier.

 

Forts de ces propositions nous nous engageons à mettre en valeur de l’espace urbain afin que les Fléchoises et les Fléchois soient fiers de leur ville et en deviennent les premiers ambassadeurs.

 

* La Bourse Communautaire Désir d'Entreprendre (BCDE), que nous proposons de créer est une aide de la Communauté de Communes, dont le montant de la bourse sera égal à une aide forfaitaire de 1 000 à 10 000 €, en fonction du nombre d’emplois créés par l’entreprise bénéficiaire. Cette bourse interviendrait en complement des prêts d’honneur actuellement proposés par le service Action économique du Pays fléchois.


Engagement N°1 : Mettre en place une véritable politique de sécurité et de tranquillité publique au service des Fléchois

Pour faire suite à l’inauguration officielle du local de campagne commun de l’association Droiture en Pays Fléchois et de l’association La Flèche Autrement, le 26 septembre 2018, et conformément aux engagements pris à cette occasion, les membres des deux associations fléchoises se sont réunis le 4 décembre 2018 pour travailler sur un premier volet du programme municipal de la future liste “Ensemble pour le renouveau de La Flèche”.

 

Cette inauguration, en présence de la presse locale et d’une soixantaine de Fléchoises et de Fléchois, a ainsi marqué un tournant dans la vie politique fléchoise, les différentes forces de l'opposition fléchoise, de sensibilité de droite et du centre, se rassemblant en effet pour la première fois depuis trente ans pour préparer ensemble un projet commun de renouveau de notre ville et répondre à l'aspiration très profonde au changement et au renouvellement exprimée par la population.

 

Lors de leur réunion du 4 décembre 2018, en présence de Christophe Beaupère, Président de l’association Droiture en Pays Fléchois et des élus de la minorité municipale, Sylviane Delhommeau, Michèle Bodet et Jean-Pierre Boucher, représentants de l’association La Flèche Autrement, la quinzaine de participants a analysé les résultats de la consultation organisée en novembre 2017 par l’association Droiture auprès des habitants de La Flèche. Cette consultation a porté sur le thème : « Mettre en place une véritable politique de sécurité et de tranquillité publique au service des Fléchois », sur la base d’un questionnaire intitulé Enquête sécurité, prévention et cadre de vie à La Flèche, qui a été diffusé à plus de 1000 exemplaires.

 

Par le biais de cette expérience démocratique inédite, destinée à favoriser la promotion de la démocratie directe à l'échelle locale, les Fléchoises et les Fléchois avaient été invités à faire entendre leur voix sur un sujet majeur, qui les concernent dans leur vie quotidienne.

 

Une centaine d’habitants de notre ville ont répondu à ce questionnaire. Après saisie de toutes les réponses et analyse de celles-ci, les membres des deux associations ont dégagé les propositions suivantes sur le thème de la sécurité dans notre ville, qui constituent le premier engagement d’Ensemble pour le renouveau de La Flèche devant la population :

 

Engagement N°1 : Mettre en place une véritable politique de sécurité et de tranquillité publique au service des Fléchois

 

Parce que la sécurité est la première des libertés et qu'il n'y a pas un seul exemple de territoire ayant réussi un développement économique et social durable sans avoir assuré préalablement la sécurité de ses concitoyens, nous nous engageons, si les Fléchois nous font confiance, à mettre en œuvre les propositions suivantes au cours du prochain mandat :

 

- doubler les effectifs de la Police Municipale, en les portant de trois à six agents, conformément à la strate démographique de la ville de La Flèche, afin de permettre à nos policiers municipaux de faire face à l'accroissement de leurs missions et aux nouvelles responsabilités qui leur sont confiées (cf. Nos dix actions prioritaires) ;

 

- armer et mieux protéger la Police Municipale. Nous déplorons le retrait des "caméras piétons", dont étaient dotes jusqu’alors nos policiers municipaux. En outre, il nous apparaît également nécessaire de les équiper de pistolets semi-automatiques 9 mm (le décret du 29 novembre 2016 offrant désormais cette possibilité aux policiers municipaux, après suivi des formations obligatoires), ainsi que de gilets pare-balles pour assurer si nécessaire leur protection lors de certaines missions sensibles.

 

Les services de police municipale de notre pays sont en effet désormais en première ligne dans la lutte contre le terrorisme, selon plusieurs notes du Ministère de l'Intérieur, s'agissant notamment de la protection des sites sensibles (églises et lycées militaires) ;

 

- élargir le futur dispositif de vidéo-protection à la Grande-Rue, qui ne figure pas dans le plan présenté par la mairie, du fait de l'augmentation des incivilités dans ce qui constitue pourtant la principale artère commerçante du centre-ville. La vidéo-protection est un moyen reconnu de préserver la tranquillité publique. Son déploiement dans les communes de notre département avait d'ailleurs l'objet de recommandations de la part de la Préfecture de la Sarthe (cf. Plan départemental de prévention de la délinquance et d'aide aux victimes) pendant plusieurs années.

 

Toutefois, il apparaît que la mise à l’agenda de ce sujet lors de la consultation sur la sécurité organisée le 3 novembre 2017 a manifestement pesé dans le choix de l’équipe municipale sortante. En effet, la mise en place de la vidéo-protection - que le maire sortant a toujours combattue depuis 30 ans- n’a pas été évoquée par la majorité lors du Débat d’Orientations Budgétaires du 16 octobre 2017 au Conseil Municipal, avant d’être finalement inscrite en dernière minute lors du vote du Budget Primitif 2018 par le Conseil Municipal le 18 décembre 2017 ;

 

- renforcer les patrouilles communes Police Municipale et Gendarmerie Nationale. Engagé en mars 2010, ce dispositif a fait ses preuves et a été relancé en 2015 à l'initiative du nouveau Commandant de la Compagnie de Gendarmerie de La Flèche. Il permet d'optimiser les moyens et les personnels, les gendarmes disposant de prérogatives supérieures à celles des policiers municipaux, avec notamment la présence en leur sein d'Officiers de Police Judiciaire, seuls habilités à placer une personne en garde à vue, procéder à des perquisitions et fouilles de véhicule, ou conduire une enquête ;

 

- améliorer l’éclairage public sur notre ville, dont l’impact sur les phénomènes de délinquance et le « sentiment d’insécurité » est significatif. Le sujet du lien entre éclairage et sécurité a en effet fait l'objet de nombreuses études, qui ont toutes montrées que les crimes diminuaient d'environ 20 % dans les espaces publics bien éclairés ». Ce que confirme d’ailleurs un sondage Ipsos, selon lequel l’écrasante majorité des Français (91%) souligne le rôle de l’éclairage « pour renforcer les conditions de sécurité le soir et la nuit » ;

 

- doter le Conseil Intercommunal de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CISPD) du Pays Fléchois d'une véritable Stratégie Territoriale de Sécurité et de Prévention de la Délinquance, conformément là-encore aux recommandations de la Préfecture, afin de fixer des objectifs adaptés au type de délinquance qui frappe particulièrement notre territoire (cambriolages, violences aux personnes, délinquance routière) ;

 

- rendre public les chiffres réels de la délinquance sur notre ville, s’agissant notamment des cambriolages et des agressions, afin de mieux lutter contre ces phénomènes et de pouvoir ainsi améliorer les actions de prévention ;

 

- mettre en place un Schéma de tranquillité publique de la ville de La Flèche. Ce nouveau cadre d’interventions figure dans la stratégie nationale de prévention de la délinquance. Il permet en effet aux maires de renforcer l’utilisation coordonnée des outils existants dans le but d’améliorer la tranquillité publique, par le biais d’un plan d’actions visant à mieux articuler présence humaine et prévention situationnelle, pour renforcer par exemple la sécurité dans le quartier de la Monnerie et mieux lutter contre les phénomènes de tapage nocturne, comme dans le quartier des Plantes par exemple ;

 

- prévoir la création d’un Conseiller municipal délégué à la sécurité, la création de poste de conseillers municipaux délégués relevant de la compétence du conseil municipal. Celui-ci sera assisté d’un référent « prévention » et d’un référent « tranquillité publique ».


Vous aussi faites-nous part de vos commentaires et vos propositions pour l’avenir DE La Flèche DIRECTEMENT sur notre site INTERNET OU VIA notre plateforme dédiée :

Si vous obtenez au moins 100 signatures sur le sujet que vous défendez, vous pourrez plaider votre cause en personne à l'occasion de la grande assemblée générale participative d'"Ensemble pour le renouveau de La Flèche", destinée à la restitution des contributions de chacun.